AccorHotels optimise le taux de remplissage de ses hôtels

Retours d’expériences de M. Thibaud del Torchio, Directeur Projets de Transformation Finance chez AccorHotels.

« L’hôtellerie est un secteur cyclique et reste très dépendant des aléas de l’économie et des événements extérieurs. Si l’économie se porte bien, nos réservations augmentent mais en cas de crise, les réservations vont diminuer et l’impact peut être immédiat. Ainsi, les attentats à Paris ont eu un impact négatif sur l’hôtellerie. De plus, la visibilité sur nos réservations se réduit car les clients ne réservent plus six mois à l’avance et se décident souvent au dernier moment. Pour toutes ces raisons, il était indispensable pour notre groupe d’avoir un outil flexible et agile, capable de nous donner des prévisions fiables à court terme », explique Thibaud del Torchio, Directeur Projets de Transformation Finance pour le groupe AccorHotels.

Rappelons que le groupe hôtelier AccorHotels est présent dans plus de 92 pays à travers le monde et compte 190 000 collaborateurs. AccorHotels gère plus de 3 900 hôtels sous 17 marques (hotelF1, Ibis, Novotel, Pullman, Sofitel, etc.).

Jusqu’à présent, les forecasts du groupe s’effectuaient sous Excel, ce tableur qui n’est plus vraiment adapté aux enjeux business actuels d’AccorHotels pour deux raisons principales.

La première est que souvent, seul le créateur du fichier Excel a la maîtrise totale de cet outil, de ce fait, pour les autres utilisateurs, la situation peut vite devenir ingérable. La deuxième est qu’il est nécessaire de faciliter les tâches et les discussions entre le revenue manager, qui gère et optimise les prix et le taux de remplissage des établissements, et le directeur de l’hôtel. « Le revenue manager dispose d’outils spécifiques pour gérer les courbes de remplissage de l’hôtel.

Le directeur de l’hôtel, de son côté, a besoin de ces informations pour finaliser son forecast mais à un niveau consolidé différent, ce qui actuellement génère de nombreux allers-retours de fichiers Excel », précise Thibaud del Torchio.

Le choix d’Anaplan s’est donc imposé avec des bénéfices immédiatement identifiables notamment sur l’harmonisation des processus pour les différents hôtels concernés et sur la remontée des informations plus efficace et plus rapide aux directeurs d’hôtels jusqu’aux contrôleurs financiers du groupe. Ce gain de temps permet aux directeurs d’hôtels de se consacrer à leur première tâche qui est l’accueil et la gestion des clients et de leur établissement.

De même, Anaplan améliore indirectement les marges des hôtels. En effet, les actions, notamment sur les nouvelles embauches, peuvent être mieux anticipées sur trois mois grâce à la fiabilité des forecasts.

« Avec Anaplan, nous disposons de forecasts à trois mois, nous souhaitons les étendre à 6 mois puis à 12 mois. De plus, la richesse fonctionnelle de l’application et sa modularité font que cette solution peut devenir, à moyen terme, notre outil budgétaire », indique Thibaud del Torchio.

Depuis 6 mois, Anaplan est en test dans un pays pilote, la Suisse. Déjà une trentaine d’hôtels helvètes utilise l’application. « La Suisse nous sert de laboratoire, nous sommes dans une phase de personnalisation pour adapter la solution à nos différents types d’hôtels de taille et de structure différentes. Dès 2017, un déploiement global d’Anaplan devrait se généraliser dans 10 pays européens dont la France et l’Allemagne, deux pays prioritaires », conclut Thibaud del Torchio.

Découvrez les autres témoignages de UFF, AXA, Schneider et Onduline sur le thème ” L’agilité au cœur de leurs enjeux transformationnels” à travers cet Ebook réalisé par Anaplan et CIO.