Thom Europe, le Connected planning mis en œuvre

Share this with your network

Le spécialiste de l’horlogerie – bijouterie en centres commerciaux a déployé avec l’aide du cabinet de conseil MeltOne Advisory, la solution Anaplan pour gérer ses acquisitions et mener ses projets d’expansion internationale.

Après des acquisitions en Italie et en Allemagne, Thom Europe est devenu le leader Européen de l’horlogerie – bijouterie en centres commerciaux sous les marques Histoire d’Or, Marc Orian et TrésOr en France, Stroili et Franco Gioielli en Italie ou encore Oro Vivo en Allemagne. Avec un effectif de 5000 personnes et plus de 1000 boutiques en Europe, le groupe réalise un chiffre d’affaires de près de 700 millions d’euros. Il ambitionne de se développer à l’échelle européenne selon trois axes : la croissance organique et la croissance externe, le développement du E-commerce et du multi-canal, et le renforcement d’un réseau de distributeurs affiliés.

Abdelhak Nasri, Responsable EPM chez MeltOne précise « Dans ce contexte, l’un des enjeux du projet a été de permettre la flexibilité dans les analyses et la fiabilisation des règles de gestion sur les périmètres comparables (Like For Like). Anaplan a permis de répondre à ces enjeux du groupe de façon rapide et fiable »

Pour gérer à la fois l’intégration des acquisitions et mener ses projets d’expansion internationale, Thom Europe a déployé la solution Anaplan dans les différents métiers du groupe. « Tous les services, toutes les directions contribuent au P&L du groupe. Quand nous rénovons un magasin, par exemple, les directions commerciale, marketing, informatique, travaux, offre, contrôle de gestion… sont toutes impliquées. Il était logique qu’elles participent au processus d’élaboration budgétaire », explique Kévin Aubert, responsable financier Groupe. Thom Europe a donc conçu sa solution en mode « bottom-up ». Tous les centres de coûts et les magasins alimentent de leurs données la solution Anaplan.

Thom Europe rénove entre 30 et 50 magasins par an en Europe. L’élaboration budgétaire commence à la direction travaux, qui évalue leur coût et choisit la période appropriée. Puis le commerce définit la progression du chiffre d’affaires escomptée après les travaux et leur « payback ». La DSI estime le coût informatique. Le contrôle de gestion valide les données et le ROI.

Faciliter l’intégration du budget

La solution Anaplan est aussi utilisée pour d’autres opérations comme, par exemple, la correction du chiffre d’affaires, son ajustement mensuel en fonction des objectifs annuels, etc. Le groupe envisage de l’utiliser prochainement pour la planification des réapprovisionnements. « Notre objectif est d’atteindre “zéro fichier Excel” et d’étendre l’élaboration budgétaire à toute l’Europe » ajoute Kévin Aubert.

Au chapitre des bénéfices, Thom Europe apprécie la centralisation des informations financières, l’autonomie des métiers et la restitution instantanée des données. « Le fait d’avoir une seule source de données pour l’élaboration budgétaire permet au contrôle de gestion de mieux contrôler. Cela facilite l’intégration du budget dans les autres systèmes d’information du groupe. La mise à jour instantanée des données est un atout précieux de la solution », constate Mickaël Maia, responsable du contrôle de gestion France.

Thom Europe a été l’un des premiers clients d’Anaplan en France. Aujourd’hui le groupe se félicite de ce choix. « De la direction générale au contrôle de gestion en passant par la direction commerciale, tout le monde est satisfait », conclut Kévin Aubert.