IFRS 16 : la planification connectée au service des directeurs financiers

Share this with your network

Rien de tel que les douze coups de minuit pour prendre de bonnes résolutions ! Au-delà des promesses de nouveaux départs et de perspectives renouvelées, le changement d’année est le moment idéal pour se fixer des objectifs toujours plus ambitieux pour les 365 jours à venir — en se promettant bien sûr de ne pas les oublier en route !

Mais une nouvelle année représente bien davantage qu’une « remise à zéro » ou un nouveau départ, et il n’est pas rare qu’elle impose de nouvelles obligations. Cette année par exemple, les équipes Finances des grandes entreprises seront en première ligne en raison de l’entrée en vigueur de la norme IFRS 16 fixée au 1er janvier.

La norme IFRS 16 constitue l’un des premiers grands changements apportés en 40 ans à la façon dont les sociétés comptabilisent les actifs en location. D’ici au 1er janvier, les entreprises qui n’ont pas encore pris les mesures nécessaires disposent de très peu de temps pour veiller à la conformité de leurs futurs processus comptables.

Malheureusement pour celles qui ont prévu de gérer ces changements en utilisant des feuilles de calcul et une technologie vieillissante, le sablier pourrait s’écouler encore plus rapidement, dans la mesure où ces outils manuels risquent d’alourdir et d’allonger un processus déjà complexe.

IFRS 16 : quel impact sur les entreprises ?

À compter du premier jour de l’année prochaine, la nouvelle norme IFRS 16 sera mise en œuvre par le Financial Accounting Standards Board (FASB) aux États-Unis et l’International Accounting Standard Board (IASB). Cette norme aura une incidence sur le compte de résultat des entreprises, ainsi que sur la façon dont nombre d’entre elles gèreront les contrats de location.

Les nouvelles exigences de la norme IFRS 16 élimineront la quasi-totalité des opérations comptables hors bilan pour les preneurs. De plus, cette norme aura une incidence sur les paramètres couramment utilisés, comme l’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) ou les ratios d’endettement. Pourquoi ? Pour faciliter la comparaison des performances de différentes entreprises.

S’ils permettent d’effectuer des comparaisons avec une plus grande facilité, les changements apportés aux paramètres de performance peuvent également influer sur les cotes de crédit (notations), le coût des emprunts, voire la perception que certains partenaires peuvent avoir d’une entreprise. Il est par conséquent essentiel que les entreprises comprennent les effets de cette nouvelle norme et s’y préparent en conséquence. Dans un billet publié en début d’année, un de nos partenaires présentait huit éléments essentiels à la bonne application de la norme IFRS 16. Pour lire ce billet (en anglais), cliquez ici.

Autre page Anaplan en français : anaplan.com/fr/blog/ifrs-16-contrats-locatifs-bien-se-preparer-aux-nouvelles-normes-comptables/

Une technologie qui simplifie des opérations fastidieuses

Même si l’échéance de la norme IFRS 16 approche rapidement, les entreprises ont encore la possibilité de mettre en œuvre une solution qui leur permettra de répondre rapidement à ses exigences. Un grand nombre d’entre elles optent à cet effet pour des solutions de planification connectée sur le cloud.

Car tenter de se conformer à cette nouvelle norme en utilisant des feuilles de calcul et des outils obsolètes peut rapidement virer au cauchemar. A contrario, la technologie de planification connectée se caractérise par une mise en œuvre rapide, une interface aisée avec les bases de données d’ERP (progiciels de gestion intégrés) existantes et la possibilité de calculer d’importants volumes de données en temps réel. Grâce à la planification connectée, les décideurs peuvent savoir instantanément comment optimiser la stratégie de gestion des contrats locatifs de leur entreprise dans le contexte de la nouvelle réglementation.

Récemment, Anaplan a publié une suite d’applis développées en partenariat avec PwC, FiNext et Reportwise pour aider les entreprises à relever les défis de planification et gérer des modèles métier en constante évolution tout en préparant l’entrée en vigueur de la norme IFRS 16.

Pour les clients d’Anaplan, les fonctionnalités complètes de ces applications et leur implémentation sont à la fois rapides et transparentes :

« Au début du mois de juin 2018, nous avons choisi la solution Anaplan IFRS 16 pour gérer la complexité de nos différents contrats locatifs. À la fin du mois, nous avons pu publier nos chiffres du premier semestre en pleine conformité avec la nouvelle règle comptable », a déclaré Bruno Teppaz, Chief Accounting Officer de Publicis Groupe, l’une des plus grandes sociétés de marketing et de communication au monde.

Alors qu’approche la date fatidique, les entreprises doivent déterminer au plus vite la meilleure façon de se conformer à la nouvelle norme relative aux contrats locatifs. La technologie de planification connectée d’Anaplan permet d’en gérer la complexité de façon optimale.

Pour de plus amples renseignements sur la préparation à l’IFRS 16, consultez notre série d’applications ci-dessous.

Découvrez la meilleure façon de préparer l’entrée en vigueur de la norme IFRS 16